Mandaland project

 

 

Prochainement

1/Ouverture des possibles, collaboration, extension du flux par la substance.

Expérience perceptive de différenciation de la matrice de contrôle.

 

 

Art'icles

21/01/17

Au début le mandala m'emmerdait ; on me disait, lorsque j'avais un atelier ouvert au public en centre ville de Perpignan : "Vous faites des mandalas", "ça ressemble à un mandala", c'était au début des années 2000.

Je ne connaissais pas ce mot ni de quoi il s'agissait... Après quelques années de recherches, le rapport entre mes oeuvres et LE mandala reste lointain.

Ici nous parlons "art" comme de voitures ou d'ordinateurs : quelque chose ayant une fonction économique et vaguement thérapeutique.

Le mandala est bien + que ça et à la fois tout autre.

Il réunit dans son concept une signification transcendante et religieuse, méditative et bienfaisante.

Cette vision de l'art et celle du mandala s'opposent ici, dans notre Occident vieillissant.

Cet étend'art est un paradoxe dérangeant et subversif.

Rebellitude oblige.

La division est affaiblissement.

Alors qu'une volonté profonde d'unification sous-tend cet art spirituel qui remonte d’anciennes initiations.

Il résonne du vent nouveau que pousse la conscience cosmique a nous trans-former.

Patrick Duval Mandalaman

07/09/2018

Kali Yuga 

Cet âge, marqué par l'obscurité en raison de la perte de sens de certaines valeurs par l'humanité, non pas comme une punition, une fatalité, mais comme un passage obligé vers d'autres sphères qui restent a créer, bien que déjà avancées ; ces créations ne seront effectives que lorsque l'ancien monde aura fini son existence. Le lien spirituel s'est en apparence dissout, quoiqu'indestructible, l'illusion d'être séparé du substrat divin universel correspond à un choix d'expérimenter une autonomie pour devenir undividu, puis à nouveau divin dans cette "individualité collective" retrouvée.

Les masses humaines cherchent alors leur salut dans l'illusion rendue magique par la puissance technologique, parasitant la sensibilité intérieure pour installer un pouvoir subtil, hypnotique, chassant l'humble regard sur le monde naturel en lien avec le divin éternel.

Ignorant leur interface divine, les humains sont manipulés par un pouvoir souterrain mais émergeant de plus en plus dans la réalité quotidienne ; occultée dans les temps passés, cette énergie régressive inscrit sa victoire sur cette seule défaite apparente : les âmes soumises aux diktats économiques érigés en seule philosophie.

Dans des temps anciens, mais pas si lointains au regard de l'âge de l'humanité, l'humain était encore lié au groupe auquel il appartenait. C'était bien plus fort que lui et sa vie dépendait de ce groupe, de ce clan, de cette tribu. Cette période se terminant, vit surgir l'individualité ; résultat final d'un long process d'intégration des capacités nécessaires à gérer la vie dans la matière avec l'esprit détaché (en apparence) du divin, pour des facultés intellectuelles évoluées (ex : civilisation grecque). 
Nous regardons cet âge révolu avec une certaine nostalgie admirative et une curiosité intense aujourd'hui, en raison de ce bagage qui nous structure à présent mais que nous n'arrivons pas à évaluer dans notre période en perte morale.

Nous essayons d'adapter ces facultés à notre époque contemporaine : ça ne marche pas ; mais lorsque nous faisons du tourisme et regardons ces vestiges, alors que le business du tourisme bat son plein et se frotte les mains, là ça fonctionne, peut être un besoin de se reposer après toutes ces péripéties spirituelles ?

Patrick Duval mandalaman 

 



September 18 2018 15:27:13. version : v1.3.1.0.3.2.15032018